« Comme un homme que je ne suis pas »

Il fait froid. Les nuages peignent une toile mouvementée d’un gris feutré. L’unique arbre attenant à mon balcon frôle de ses branches la balustrade. Bien que le tronc soit ancré dans le sol, ses ramifications s’étirent et fourchent derrière les voiles balancées par le vent sur le rythme de « Je t’aime » de Lara Fabian.

Le visage collé sur la grande vitre de mon salon, je contemple l’étendue nord-ouest de ma ville. Lara répète : je t’aime comme un fou, comme un roi… Je chante avec elle: je t’aime, comme un homme que je ne suis pas… Et tout s’arrête; le vent, les branches, les voiles et même les nuages ne bougent plus.

Une plaie s’ouvre. Des feuilles de toutes les couleurs frémissent sur les rameaux. Mon petit cœur, mon bébé, ma fille unique est atteinte d’un cancer et doit le combattre. Je m’efforce de vaincre mon effroi et dompter la terreur de la perdre.

J’ai aimé comme une femme, j’ai travaillé comme une femme, j’ai forcé mon destin comme une femme, j’ai survécu à plusieurs guerres comme une femme, j’ai élevé ma fille comme femme, j’ai tout fait comme une femme, mais j’ai lutté de toutes les forces décuplées d’un homme contre ce funeste destin pour qu’il ne l’arrache pas à la vie.

Quelques rayons dorés transpercent le gris du ciel. Lara susurre avec moi d’une voix suave: tu vois je t’aime comme ça…

Leila Gorguis

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s